Une fête en apothéose pour le secteur Université.
jeudi 5 juin 2014
par Administrateur
Le manège, gratuit, a remporté un succès incontestable.
- Agrandir la photo
Des activités étaient prévues pour tous les âges.
- Agrandir la photo
Mariam Fath, principale organisatrice de cette fête réussie.
- Agrandir la photo
Un lieu de rencontres inter-ethnies : Afrique, Mayotte, Comores, Touaregs, Côte d’Ivoire, Maghreg, Turquie.
- Agrandir la photo
La foule était considérable : difficile de circuler !
- Agrandir la photo

 
 
 

La fête du secteur Université, organisée par l’espace Billard de la Maison de quartier Croix-Rouge, a remporté un énorme succès grâce à un programme époustouflant concocté par l’équipe de Billard sous la conduite rigoureuse de Mariam Fath, animatrice coordinatrice sur le thème « Les arts de la rue ». Une foule compacte a envahi le parking Billard, des enfants, des familles et des seniors, de toutes les ethnies du quartier.

Sur place, tout ce monde a profité d’un manège pour enfants (petits et grands 15 ans). Sous des tonnelles et sur le podium, les diablesses de Reims (majorettes), du street art au sol (craies grasses). La MutES et la Maison de quartier proposaient un mur d’expression artistique, près des démonstrations et de l’initiation des enfants à la jongle (balles, diabolo). Najime Hocini et 3 graffeurs (expression artistique graff) ont réalisé une œuvre murale collective.

La TRAC et son jongleur, Africaa et ses danseuses, le ballet Ivoire (percussions) et les Femmes relais 51 (art du conte) occupaient les enfants, Technicirk proposait des animations cirque et la MQ sa ludothèque pour enfants). L’AFEV, très fréquentée, enseignait l’art des loisirs créatifs de la rue, scoubidous, bracelets brésiliens, origami (animaux, objets) et de l’initiation au tricot. Reims métropole et sa sensibilisation au tri sélectif et la Ville de Reims avec son service propreté (sensibilisation au tri des déchets) voisinaient avec le Centre de soins (sujets de sensibilisation, dépistages) et avec la Médiathèque Croix-Rouge (bibliobus).

L’association mahoraise présentait les arts de la femme : maquillage, cuisine, danse, couture, culture mahoraise, tresses. Le club peinture offrait son expo de tableaux. Enfin, sur le podium, évoluaient l’association Puzz’ll (rap), l’association Street Touareg (danse hip-hop), l’atelier Ismaël (Danses traditionnelles), l’association Mahoraise (danses costumées), l’association Comores (chants comoriens) et l’association ballet Ivoire (musiques ivoiriennes) : un régal pour les yeux !

- D’autres photographies de cet événement sont disponibles dans notre galerie d’images